.
 
             
 
 
 
Souches bactériennes résistantes aux antibiotique

 





- Des souches de staphylocoques dorés résistants à la méthicilline et à d'autres antibiotiques sont endémiques dans les hôpitaux. Un nombre limité de médicaments demeurent efficaces contre ces infections. Des souches de staphylocoques dorés ayant une sensibilité réduite à la vancomycine sont apparues récemment au Japon et aux États-Unis. L'apparition de souches résistantes à la vancomycine poserait un grave problème aux médecins et aux malades.

- Une dépendance croissante envers la vancomycine a entraîné l'apparition d'entérocoques résistant à la vancomycine ; ces bactéries infectent les blessures, les voies urinaires et d'autres sites. En 1993, plus de 10 % des infections à entérocoques acquises en milieu hospitalier et déclarées au CDC étaient résistantes.

- Aux États-Unis, les streptocoques pneumoniques sont à l'origine chaque année de millions de cas de méningites et de pneumonie, ainsi que de 7 millions de cas d'infection de l'oreille. Actuellement, environ 30 % des isolats de streptocoques pneumoniques sont résistants à la pénicilline, le médicament essentiellement utilisé pour traiter cette infection. De nombreuses souches résistantes à la pénicilline sont aussi résistantes à d'autres médicaments.

- Dans les centres de consultation antimicrobiens pour les maladies sexuellement transmissibles, qui recensent les cas d'infections résistantes aux médicaments, les médecins ont constaté que plus de 30 % des isolats de blennorragie sont résistants à la pénicilline ou à la tétracycline, ou aux deux.

- On estime que 300 ou 500 millions de personnes dans le monde sont infectées par les parasites qui causent le paludisme. La chloroquine était un médicament extrêmement employé et extrêmement efficace pour la prévention et le traitement du paludisme. La résistance à la chloroquine est apparue dans la plupart des régions du monde. La résistance à d'autres médicaments antipaludiques est désormais courante et continue de se développer.

- Des souches de bacilles tuberculeux résistantes à un grand nombre de médicaments sont apparues au cours de la décennie écoulée et représentent un danger particulier pour les gens infectés par le HIV. Les souches résistantes aux médicaments sont aussi contagieuses que les autres. La tuberculose à souches multi-résistantes est plus difficile et beaucoup plus coûteuse à traiter.

- Les maladies diarrhéiques causent près de 3 millions de morts par an, essentiellement dans les pays en développement où apparaissent des souches résistantes de bactéries extrêmement pathogènes, comme Shigella dysenteria, Campylobacter, le vibrion cholérique, E coli, et Salmonella. Un "super microbe'' potentiellement dangereux, Salmonella typhimurium, résistant à l'ampicilline, à la streptomycine, à la tétracycline, au sulfa et au chloramphénicol, a provoqué des maladies en Europe, au Canada et aux États-Unis.

- Des champignons pathogènes sont responsables d'un nombre croissant d'infections nosocomiales*2. Des maladies telles que la candidase et la pneumonie Pneumocystis carinii sont courantes chez les malades du sida... Scientifiques et cliniciens se demandent avec inquiétude si l'utilisation croissante de médicaments antifongiques ne va pas conduire à l'apparition de champignons résistants. En fait, des études récentes ont rapporté la résistance d'espèces Candida au fluconazole, un médicament largement employé pour traiter les maladies fongiques systémiques.

- Au cours de ces dernières années ont été introduits de nouveaux et puissants médicaments contre le HIV... [Malgré leur efficacité] les résultats de récentes études cliniques tendent à montrer que les nombreux échecs enregistrés sont dus à l'apparition de virus résistants.
____________
1 D'après un rapport du NIAD (Institut national des allergies et des maladies infectieuses), juin 2000.
2 C'est-à-dire, en milieu hospitalier.

 

 



 
 

 

Info@Argent-Colloidal.Info